mardi 27 mars 2012

Hachis poisson chou rouge

Il y a des jours où j'ai envie de couleur dans mon assiette, comme dans ma vie d'ailleurs... Quand ces jours là sont combinés avec une envie d'un hachis, cela me guide à consulter tous mes livres de cuisine.

Après avoir feuilleté mon petit livre « Hachis maison » de mes amis Marabout. J'ai décidé de faire cette recette de hachis de poisson blanc au chou rouge.

Ah! Mes livres, c'est mon inspiration et mon péché mignon, ils me donnent le goût de manger, de cuisiner et ça, c'est l'essentiel!

Une fois le chou acheté, il me restait à faire la recette. J'ai tardé un peu, un manque d'envie m'ayant submergé.

Je l'ai fait finalement hier soir et miam miam que c'était bon! Un peu long de préparation (bien que j'ai réussi à réduire le temps de cuisson de moitié) mais cela en faut la peine!

J'en ai congelé donc je vous dirai ce que cela a donné et s'il vous reste du chou rouge, pas de panique je vais trouver une recette pour le recycler, affaire à suivre...

Voici la recette, bon appétit et n'hésitez pas à me laisser des commentaires!


Hachis poisson blanc et chou rouge


Ingrédients :
  • 400 grs de poisson blanc
  • Jus d'1/2 citron
  • Huile d'olive
  • 400 grs de chou rouge (environ ½ chou)
  • 2 oignons
  • 1 c.a.s/table spoon de cassonade (ou sucre brun)
  • 1 feuille de laurier
  • 1 c.a.c /teaspoon de Cumin (facultatif)
  • ½ verre de vinaigre balsamique (ou de cidre)
  • Eau
  • 4 grosses pommes de terre
  • Beurre
  • Crème fraiche liquide 5%
  • Sel & poivre

Préparation :

Éplucher les pommes de terre et les faire cuire dans de l'eau salée pour préparer la purée.

Faire préchauffer le four à 180ºC.

Pendant ce temps, hacher le chou rouge et réserver.

Éplucher et émincer les oignons.
Faire revenir les oignons dans une poêle avec un peu d'huile d'olive, ajouter la cassonade et continuer la cuisson pour obtenir un début de caramel (disons jusqu'à ce que le sucre ait fondu et que les oignons en soient bien imbibés).
Ajouter le chou rouge, le cumin, la feuille de laurier, le vinaigre et assaisonner. Bien mélanger et continuer la cuisson à feu doux, cela doit mijoter. Si le liquide s'évapore trop vite, ajouter un peu d'eau pour l'effet mijoter. Couvrir et laisser cuire environ 30 minutes. Gouter pour vérifier la cuisson du chou en cours de cuisson, dès qu'il fond en bouche c'est cuit. Réserver le tout.
Mettre le poisson dans un plat allant au four avec un filet d'huile d'olive, le jus de citron, sel et poivre. Enfourner à 180ºC pour 20 minutes. Une fois la cuisson finie, laisser le poisson refroidir et l'émietter.

Égoutter les pommes de terre et préparer votre purée (à votre goût). Écraser les pommes de terre avec un presse purée, ajouter un peu de beurre et un filet de crème fraiche liquide, saler et poivrer. Réserver.

Beurrer un plat allant au four ou des petits ramequins ou des cercles à pâtisserie (qu'il faudra déposés sur une plaque couverte d'un papier parchemin). Mettre une couche de purée, puis de chou, puis de poisson émietté.

Enfourner pour 15 minutes toujours à 180ºC et déguster!



Source : Hachis maison, Marabout






lundi 26 mars 2012

Soufflés avocats / vanille

Ah les avocats, c'est un délice en version sucrée! Depuis que j'ai gouté le fameux gâteau à l'avocat, je suis attirée par toutes les recettes que je peux trouver à base d'avocat!

Alors que je faisais du tri dans mes magazines préférés, je suis tombée sur la recette du soufflé avocats / vanille dans mon Psychologies qui datait quand même de 2009! Hop ni une ni deux je projette de le faire.

Déjà que je guettais le moment propice pour m'offrir un livre sur les soufflés, cela va être dur dur d'attendre pour faire cet achat! Bah, en attendant je vais surfer sur le Web. Il y a surement une quantité incroyable de recettes à tester.

J'ai un peu commencé avec les soufflés avec mon omelette, mais là quel bonheur en bouche! Je crois que je vais en faire souvent, très souvent même. J'ai même bien envie de tester un soufflé à la betterave, et bien d'autres encore!

En plus ici, on trouve du blanc d'oeufs en brique donc j'évite le « je fais quoi avec mes jaunes?». Et finalement, c'est si simple alors vite la recette!


Soufflés avocat / vanille





Ingrédients :
  • 2 avocats bien mûrs
  • 1 c.a.c/teaspoon de pâte de pistache
  • 1 gousse de vanille
  • 4 blancs d'oeufs
  • 70 grs de sucre
  • 1 c.a.s/table spoon de miel
  • 1 c.a.s/table spoon de sucre glace
On trouve la pâte à pistache dans les épiceries orientales ou on la fait maison!
Une recette pour 4 personnes ou plus selon la taille des ramequins!


Préparation :

Préchauffer le four à 240ºC.

Couper les avocats en deux, ôter le noyau et mettre la chair dans un mixeur.
Ajouter la pâte de pistache et le contenu de la gousse de vanille.
Mixer le tout en purée la plus homogène possible.

Monter les blancs en neige en ajoutant progressivement le sucre. Ajouter la purée d'avocat et mélanger délicatement pour ne pas casser les blancs.

Beurrer des ramequins (ces derniers doivent avoir un minimum de hauteur), verser la pâte dedans équitablement en laissant un peu de place pour faire monter le soufflé (remplir au ¾ environ).
Enfourner pour 7-8 minutes.

Sortir du four saupoudrer de sucre glace et d'un filet de miel servir aussitôt et vite afin que les soufflés ne retombent pas!


Source : Psychologies magazine - avril 2009






vendredi 23 mars 2012

Omelette soufflée

Je participe ce mois-ci aussi à la Culino Versions! La thématique les œufs salés, j'avais voté pour donc je ne pouvais pas y échapper :)!

Au départ, je voulais faire des œufs marinés. Si comme moi vous vous dites c'est quoi ça!?, vous comprendrez pourquoi je voulais faire ça! Une recette inconnue, trouvé dans ma petite encyclopédie de ma chère Jehane Benoit. Finalement c'est des œufs durs marinés, cela a l'air bon, mais...

Je ne pourrais pas vous le dire parce qu'allez savoir pourquoi, j'ai lu dans la liste des ingrédients « huile de betterave » au lieu de « vinaigre de betterave »! Donc j'ai préparé mon huile de betterave car j'en ai pas trouvé, mais la recette est disponible sur internet ici. Une fois l'huile prête, je reprends la recette pour commencer et là je me rends compte que c'est du vinaigre de betterave qu'il me faut!!! Grrrr. J’abandonne :( pour la Culino Versions, je me laisse le temps de de trouver le fameux vinaigre. 

Je change d'idée, plus simple mais aussi une inconnue pour moi : l'omelette soufflée. Plus simple j'ai dit? Dans les faits, oui et non car personnellement je n'ai jamais mangé d'omelette soufflée (heureusement qu'il y avait une photo avec la recette), donc pour moi c'est une grande première! J'avais peur que un elle retombe et deux de ne pas aimer ça...
 
Je vais m'empresser de recommencer tellement c'est bon! J'étais surprise par la légèreté du plat et la finesse du goût! Tous le monde aime et avec une salade c'est santé! Lancez-vous! Par contre prévenez la famille ou les convives quand on dit à table c'est là tout de suite sinon cela retombe!


Omelette Soufflée




Ingrédients :

  • 2 c.a.s/table spoon de beurre
  • 2 c.a.s de farine
  • 250 ml de lait
  • 2 cébettes ou petits oignons verts
  • 2 c.a.c/tea spoon de sel
  • Poivre
  • 4 jaunes d’œufs battus
  • 4 blancs d’œufs montés en neige
  • Muscade (optionnel)


Préparation :

Préchauffer le four à 160ºC.

Laver et hacher les cébettes (ou les couper en petites rondelles), les réserver.

Séparer les les blancs des jaunes. Battre les jaunes dans un petit bol, réserver.
Battre les blancs en neige et réserver aussi.

Dans une casserole faire fondre le beurre avec la farine en mélangeant bien, puis incorporer le lait petit à petite (un peu le même principe que la béchamel). Lorsque le mélange a bien épaissit ajouter les cébettes, la muscade (quantité au goût) puis saler et poivrer. Remuer tout le temps pour pas que la sauce accroche.

Ajouter les œufs battus d'un coup et bien mélanger. Ôter du feu et ajouter délicatement les blancs montés en neige.

Beurrer un moule à tarte et verser le mélange obtenu dedans, puis enfourner pour 20 minutes.


Source : L'encyclopédie de la cuisine de Jehane Benoit






mardi 20 mars 2012

Poissons panés maison

Ouh lala, cela fait un moment que je n'ai rien publié! Faute de temps, non. De motivations surtout, il y a des jours avec et des jours sans comme on dit, hein?. Je suis donc passée par la période des jours sans, qui m'enlèvent même le goût de cuisiner!

Bon, assez bavasser comme ça! Hier ma petite puce m'a demandé des poissons qui croustillent, elle voulait que j'aille au supermarché acheter du poisson pané. Non! Je lui ai préparé des poissons panés maison, au moins je sais ce qu'il y a dedans et puis franchement... Il n'y pas plus simple! 

J'ai toujours trouvé ça dommage d'acheter des plats tout prêts quand je sais les faire moi-même surtout que bien souvent c'est meilleur!

Donc, ni une ni deux, je fais un petit tour sur le net pour valider deux trois trucs, genre l'ordre du trempage, si je pouvais bien prendre n'importe quel poisson blanc que j'ai sous la main, etc. Et j'ai trouvé deux trois combines pour ajouter du goût!

Voici donc la recette que nous avons dégusté hier soir! Simple, bonne et efficace! J'ai servi le tout avec un peu de riz et des épinards!


Poissons panés maison







Ingrédients :

  • Chapelure
  • Farine
  • 2 œufs
  • 2 c.a.s/table spoon de parmesan râpé
  • 1 cébette ou oignon nouveau
  • Sel & poivre blanc
  • 4 filets de poisson blanc (pour moi de la sole)
  • Huile d'olive
Pour les quantités de chapelure et de farine c'est au pif. En gros, j'en verse un peu (1 tasse, 250ml) et j'en ajoute si nécessaire, j'aime pas gâché ni la chapelure ni la farine!

Préparation :

Prendre des assiettes creuses ou autres plats suffisamment grand pour le trempage des filets.

Mettre dans la première assiette la farine.
Dans la seconde battre les œufs.

Dans la troisième, mettre la chapelure avec la cébette coupée en petits bouts et le parmesan (vous pouvez aussi mettre quelques épices au goût), mélanger le tout et réserver.

Couper les filets de sole en deux (plus facile pour les trempages). Saler et poivrer au goût.

Tremper les filets un par un dans l'assiette de farine, puis les œufs, puis la chapelure. Les déposer dans une assiette propre en attendant la cuisson.

Préparer une assiette avec morceau de sopalin/essuie tout proche de la cuisinière.

Mettre de l'huile d'olive dans une grande poêle, suffisamment pour bien paner les poissons. 

Déposer les poissons panés dans la poêle bien chaude, laisser dorer quelques minutes de chaque côté. Une fois bien dorés, mettre les panés sur le sopalin/essuie tout pour enlever l’excédent d'huile.

Servir chaud (un petit 35sec. au micro onde si nécessaire) !

Source : ma tête






vendredi 16 mars 2012

Pain de campagne!

Hier, j'ai enfin trouvé de la farine de seigle! Vous ne pouvez pas imaginer comment j'étais contente! Bah oui, je rêvais de faire du pain de campagne. J'ai trouvé une recette il y a un bon moment maintenant, je l'avais même testé avec de la farine complète/blé entier mais c'était pas ça :( !

Je n'y croyais plus après avoir fait plusieurs magasins et dieu sait que je suis capable d'en faire des kilomètres pour ma cuisine! J'ai fini par tombé dessus par hasard en cherchant de la cassonade, que je n'ai pas trouvé d'ailleurs. Heureusement qu'il y a l'épicerie européenne à Québec, là je sais que je vais trouver ma cassonade.

Revenons au pain, dans ce domaine aussi j'aime bien changer. Je suis donc heureuse d'avoir une troisième recette pour échapper à la routine! Je vous laisse essayer la recette et vous délecter de ce pain avec de la confiture (maison merci à Granny), du fromage (ah damnation) ou de la sauce (vive les plats en sauce!), etc.

Info, info : après quelques discussions avec la famille et les amis, j'ai appris que le sachet de levure boulangère instantanée fait 11grs en France alors qu'ici il fait 8grs. Donc sachez que  lorsque je parlais d'un sachet dans mes recettes, je pensais 8grs et pas 11grs!

Je me suis inspirée d'une recette trouvée (elle se fait à la main, suivre les indications voir le lien en source) sur le site www.fairesonpain.com, allez le voir il y en a tellement et pour tous les goûts!


Pain de campagne







Ingrédients :

  • 800grs de farine
  • 200grs de farine de seigle
  • 2 c.a.c/teaspoon de sel
  • 1 c.a.s/table spoon de sucre
  • 2 ¼ c.a.c/tea spoon de levure boulangère instantanée (8grs)
  • 600 ml d'eau tiède


Préparation :

Mettre la levure dans l'eau, mélanger et réserver.

Mettre les deux farines, le sucre, le sel dans le bol du robot. Mélanger avec le crochet vitesse 2 quelques minutes.

Ajouter le mélange eau/levure et continuer de mélanger, toujours en vitesse 2 jusqu'à ce que la pâte devienne homogène et ferme. Au besoin ajouter un peu d'eau si la pâte est trop ferme, ou de la farine si la pâte est trop molle.

Mettre la pâte dans un saladier fariné, recouvrir d'un torchon propre et laisser lever pendant 2h la pâte doit doubler de volume.

Une fois la pâte levée, donner un coup de poing dedans au centre et diviser la pâte en deux ou trois morceaux. Former les pains, inciser délicatement le dessus des pains au couteau pour donner du relief à la croute. Remettre sous le torchon pour 1h30. La pâte double encore de volume.

Préchauffer le four à 230ºC, une fois le four chaud, enfourner et jeter dans le four deux tasses d'eau (500ml en tout) pour donner un coup de buée et favoriser la création de la croute.

Cuire les pains 45 minutes. À la fin de la cuisson laisser refroidir sur une grille.

Source : adaptée de fairesonpain.com






mardi 13 mars 2012

Betteraves Havard

Mon amour des betteraves ne date pas d'hier, je la mange souvent en salade; crue donc; ou en soupe froide, ce qui est vraiment très très bon (je mettrai la recette cet été). Puis, j'en ai acheté en hiver (pourquoi? comme ça parce que c'est bon) mais la salade ou la soupe froide, bof-bof hein on a envie de chaleur en hiver!
 
C'est à ce moment là que j'ai découvert plein de recettes où la betterave se cuit et se mange chaude! Par la suite, j'ai même découvert les desserts à la betterave et bien d'autres choses encore!
 
Un jour, on m'a offert une encyclopédie culinaire, j'avoue qu'à l'époque je me demandais bien ce que j'allais faire avec ce livre. En plus, je ne connaissais pas du tout, mais alors pas du tout l'auteure Jehane Benoit. Depuis, j'ai mené mon enquête et Jehane était une super cuisinière et gastronome québécoise, elle a publié plusieurs livres, etc. Une référence donc pour mes amis québécois et maintenant pour moi aussi :)!
 
Ne sachant pas quoi faire avec mes betteraves, j'ai consulté ma fameuse encyclopédie et là je découvre plein de recettes et des infos sur le produit comment le cuire etc.! Génial. 

Pendant que je faisais la recette de Jehane, j'ai feuilleté le livre et en fait, c'est une source incroyable de recettes inconnues au bataillon! Un nouveau terrain de jeu quoi!

Une fois la recette fini, et dans l'assiette, je suis restée baba! Je venais de faire ma rencontre avec la betterave cuite! Ce fut woaw, fabuleux, un vrai délice.

J'ai refait ma recette hier soir et cette fois je n'ai pas oublié la photo (même si elle n'est pas terrible). En plus grâce à un commentaire laissé sur le blog de Je veux être bonne (qui nous a sortie une pizza ultra girly) j'ai trouvé un moyen de cuisson plus rapide!

Place à la recette, légèrement modifiée, vue que les deux fois où je l'ai faite j'ai oublié un ingrédient! Donc ici il n'y est pas non plus! 

Vive les betteraves!

Betteraves Harvard


Ingrédients :

  • 2 c.a.c/tea spoon de farine de maïs
  • 125 ml (½ tasse) de sucre
  • 75 ml (1/3 tasse) d'eau
  • 75 ml (1/3 tasse) de vinaigre (balsamique pour moi)
  • 1L de betteraves cuites coupées en tranche (soit une dizaine de petite betteraves environ)
  • Sel & poivre
     
Préparation :

Laver et cuire les betteraves avec la peau. Plusieurs mode de cuisson à choisir :
  • à l'eau : mettre les betteraves dans une casserole couvrir d'eau froide et porter à ébullition. Couvrir et faire cuire de 25 à 50 minutes selon la grosseur des légumes. Égoutter et peler sous l'eau froide.
  • Au micro-ondes (attention magie) : mettre les betteraves dans un plat adapté avec un peu d'eau (125ml) couvrir le plat et mettre au micro-ondes pour 15 minutes. Refroidir et peler!
Couper les betteraves en tranche et réserver.

Dans une casserole mélanger la farine de maïs et le sucre. Ajouter l'eau et le vinaigre, faire bouillir pendant 5 minutes.

Mettre les betteraves dans une poêle ou une casserole avec couvercle. Verser le mélange sur les betteraves, couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 20minutes.

Servir chaud avec une viande rouge ou blanche!


Source : Encyclopédie de la cuisine, Jehane Benoit






vendredi 9 mars 2012

Crêpes au sarrasin

Il y a eu récemment la chandeleur, non? Oui, beaucoup de blogs en ont parlé! Dans notre famille; comme dans beaucoup d'autres d'ailleurs je suis sure; nous n'avons pas besoin de fêtes ou autres occasions pour manger des crêpes!

C'est très bon, facile à préparer, la plupart du temps nous avons tous les ingrédients dans le frigo! Avec les crêpes salées ce qui est super c'est que l'on met ce que l'on veut dedans! Le tout est de se faire plaisir! Par contre, ces crêpes sont meilleures au sarrasin, et ça je vous l'accorde on risque de ne pas l'avoir! Ajouter la farine de sarrasin à votre liste de course et comme cela vous serez les reines des crêpes salées!

Je ne détiens pas la recette des crêpes au sarrasin bretonne, mais une bonne recette qui a fait le plaisir de tous encore récemment! Je l'ai trouvée sur le site Recettes du Québec et il faut dire merci à Stéphane Lecuyer car c'est lui qui a eu la bonne idée de déposer sa recette!

La base est aussi simple que celle des crêpes sucrées, une pâte à crêpes quoi! Elle est plus épaisse mais pour être bien garnie c'est mieux! Je conseille de faire toutes les crêpes, et de les congelées vides pour plus tard ou encore des garnir et les rouler... Hop, magique des petites crêpes au jambon à réchauffer d'un coup de micro-ondes!

Laissez-vous tenter! Bon appétit!


Crêpes au sarrasin



Ingrédients :

La pâte à crêpes
  • 240 grs de farine de sarrasin (1 tasse ½)
  • 250 ml de lait
  • 250 ml d'eau
  • ½ c.a.c/teaspoon de sel
  • 1 œuf
  • ½ c.a.c/teaspoon de bicarbonate

Cette recette donne 6 crêpes.

Garniture
  • 1 échalote
  • 1 botte d'asperges
  • parmesan (un peu)
  • 4 tranches de jambon
  • 5 champignons de paris
  • gruyère rapé
  • beurre

La garniture donne une crêpe bien bien garnie, une moyennement et une légèrement! Donc soit on réparti mieux soit on augmente les quantités!


Préparation :

Préparation de la garniture

Laver les asperges et les couper en tronçons.
Astuce : partir de la queue de l'asperge et déposer la lame dessus doucement pour couper si cela résiste remonter plus haut (un petit peu à chaque fois), une fois que la lame du couteau coupe toute seule (avec une petite pression de la main) c'est que la partie à jeter est coupée. Il reste alors plus qu'à faire les tronçons pour les cuire!
Peler et couper l’échalote en petits dés, réserver.
Dans une poêle faire revenir les échalotes dans un peu de beurre, puis ajouter les asperges et laisser cuire environ 7 minutes en remuant.
Ajouter le parmesan et laisser sur le feu encore une minute, puis réserver.

Couper le jambon en petits morceaux ou le hacher, réserver.

Peler et couper les champignons en lamelles, réserver.

Préparation de la pâte à crêpes

Je mets tout dans mon robot, mais la recette peut se faire à la main aussi... comment on fait déjà? Je déconne, en gros on prend un saladier et un fouet!

Préparation au robot = mettre tous les ingrédients dans le bol du robot (mixeur/blinder) et «bizz» jusqu'à ce que la pâte soit bien liquide.

Préparation à la main = battre l’œuf avec le lait et l'eau, ajouter le sel et le bicarbonate, mélanger. Ajouter la farine progressivement tout en continuant de battre pour éviter les grumeaux.

À table!

Faire cuire les crêpes dans la poêle à crêpes, faire toute la pâte, comme cela la personne en charge des crêpes mangera avec tout le monde! Puis reprendre les crêpes une par une et les garnir.
Mettre le gruyère en premier, puis les champignons, puis les asperges et pour finir le jambon. Ou inversement au choix et servir.








mercredi 7 mars 2012

Panna Cotta Chocolat

Un petit dessert sucré qui demande de la patience (8h de repos avant dégustation) cela vous dit? Moi oui! Et, ici ils en redemandent! Il s'agit de la Panna Cotta au chocolat! 
 
Après avoir fait mes armes avec la classique à la vanille, puis une super bonne à la betterave; j'en parlerai certainement cet été car là j'ai encore et encore envie de manger chaud; je me penche depuis deux ou trois fois déjà sur celle au chocolat. Bizarrement jusqu'ici je n'y était pas arrivée. 
 
Certainement parce que je n'utilise pas de feuille de gélatine et le dosage de l'Agar-agar n'est pas chose facile à maitriser. Je pense avoir trouvé le bon dosage cette fois alors je partage vite cette info avec vous! N'hésitez pas à me donner votre retour! Elles sont encore un peu coulantes, mais je ne cherche pas non plus à faire de la gelly ou du pudding! Et la dernière fois avec plus d'agar-agar, bien cela goûtait bien l'agar-agar! Cela doit se jouer au gramme près.

Les quantités ici me donne 4 moules à flan individuel (si vous avez des plans pour en acheter pas cher, je suis preneuse!) et 3-4 petits ramequins blancs type Ikéa :). J'ai adapté la recette à mes goûts (pas de café, pas de gélatine en feuille, etc.) je vous mets quand même la liste complète des ingrédients au cas où.

Un conseil, préparez les le matin si vous pouvez pour les manger le soir, sinon il faudra attendre le lendemain!


Panna Cotta Chocolat




Ingrédients :

  • 60 cl de crème fluide (crème 5% pour moi)
  • 100 grs de chocolat noir à 70% (ou moins pour les enfants cela reste fort)
  • 60 grs de sucre
  • 1 c.a.c/teaspoon de café instantané (pas pour moi)
  • 1 c.a.c/teaspoon d'agar-agar
  • 1 c.a.s/table spoon de lait (ajout de ma part pour atténuer le chocolat)
Préparation :

Délayer l'agar-agar dans la crème, puis verser le tout dans la casserole.
Ajouter le chocolat cassés en morceaux et le sucre (et le café).

Remuer le tout et faire chauffer à feu doux le tout en remuant régulièrement jusqu'à ce que le chocolat et le sucre fondent. Porter le tout à ébullition et faire cuire encore 2 minutes.

Retirer du feu et mettre la préparation dans les moules et les ramequins.

Laisser refroidir, fermer les moules et mettre ces derniers au réfrigérateur pour 8h minimum.

Source : Inspirée de Panna Cotta, Hachette pratique






mardi 6 mars 2012

Tian courgettes, fenouil et ricotta

J'ai découvert les tians lors d'un déjeuner dans le sud de la France chez la maman d'une amie. Quelle belle découverte de saveur et de couleur ce jour-là. En bonne addict de la « bouffe » (comme on dit ici) je me suis mise en quête d'un livre sur le sujet pour en préparer chez nous. 
 
J'ai trouvé, il y a longtemps maintenant, Tians et Gratins de Valéry Drouet aux éditions Larousse. Du coup, je fais régulièrement des tians salés et même sucrés! C'est une mine d'or... Dès que le temps des poireaux sera revenu je vous parlerai du gratin de poireaux à la crème de parmesan, rien que d'y penser...
 
Le tian, c'est souvent des légumes ou des fruits tranchés. Dans les livres, on nous parle de mm pour l'épaisseur des tranches. Je n'ai jamais été très douée pour les mesures en mètre, tout type de mesure je dois dire en fait :). Pour les grammes et litre j'ai ma balance, mes verres doseurs, mes tasses ect. Par contre les mm... En cuisine, vous faites ça comment vous?
 
Je ne sais pas non plus (enfin pour tous ceux et celles qui ne sont pas chef, ni passé par l'école de cuisine). Je fais donc au pif en fonction du légume et du temps de cuisson du dit légume.

Ceux qui cuisent vite = tranches normales, c'est quoi? Bah une tranche! Les légumes qui ont besoin de beaucoup de cuisson = tranches fines, les plus petites possibles. Sinon, j'utilise une mandoline (attention les doigts!!!) et je la règle elle aussi au pif (la notice est en chinois...) à ce qui me semble normal et ce qui me semble fin.
 
Le tian suivant est une version très facile à réaliser et qui nécessite pas une mandoline obligatoirement. Un peu de patience et le tour est joué. 

Je le fais souvent, je n'y change rien car il est parfait pour moi comme cela. Je n'ai pas de photo, je fais un grand plat familial et j'oublie toujours de le prendre en photo avant de taper dedans ;).


Tians de courgettes et fenouil à la ricotta


Ingrédients :

  • 250 grs de ricotta
  • 3 c.a.s/table spoon d'huile d'olive
  • 1 c.a.s/table spoon de graines de fenouil
  • basilic (10 feuilles ou plus)
  • 2 courgettes (plus ou moins selon la grosseur des tranches que vous faites)
  • 300 grs de bulbe de fenouil
  • sel & poivre

Les quantités ici sont données pour 4 personnes, personnellement cela nous en fait pour 2 soupers de 2 personnes et demi!
J'utilise un fenouil que je tranche, lors de la préparation je me concentre sur le bulbe, mais avec le reste c'est bon aussi! Ne pas s'attendre à de belles tranches bien identifiables, hein c'est du fenouil, donc pour la recette faire des petits montages...
Il m'est arrivé d'oublier les graines de fenouil, cela enlève un peu de goût mais cela marche aussi!


Préparation :


Préchauffer le four à 200ºC.

Mettre la ricotta dans un bol et ajouter 2 c.a.s/table spoon d'huile d'olive, la moitié des graines de fenouil, le basilic hachés, sel et poivre. Mélanger et réserver.

Laver les légumes et les couper en tranches. Les tranches de fenouil seront plus fines que celles de courgettes.

Prendre un plat à gratin, étaler le mélange de ricotta au fond puis former votre tian en faisant des lignes verticales (pour faire joli) de courgettes bien serrées les unes contre les autres, puis de fenouil et ainsi de suite jusqu'à épuisement des légumes.

Arroser le tout avec le reste de l'huile d'olive, parsemer des graines de fenouil restantes, sel & poivre au goût.

Recouvrir le plat d'une feuille d'aluminium et enfourner pour 20 minutes, puis 10 minutes de plus mais sans la feuille d'aluminium.

Servir bien chaud avec viande blanche ou poisson.


Source : Tians et gratins, Valéry Drouet, Larousse